10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 08:00

En 2002 j'ai retrouvé un carnet, un journal de bord que j'ai tenu de 1972 à 1975. J'y relatais la naissance de nos deux enfants. Entre 1975 et 2002, je l'avais perdu de vue. Ce carnet a retrouvé sa place dans mes mémoires à partir de 2002. Voici un extrait :

" Dimanche 3 juin 1973: Rachel vient d'avoir une angine, une otite et la rubéole, tout ça en une semaine. Aujourd'hui elle s'est réveillée tard, à 8 h 1/4. D'habitude elle sonne vers 7 h. Elle n'a que 14 mois mais passe plus de temps à regarder son livre que de jouer avec ses peluches. "

" Samedi 9 juin 1973 : Aujourd'hui le petit frère est né à 4 h. du matin avec 5/6 semaines d'avance, il a des difficultés pour respirer comme les prématurés, il ira en couveuse.   

Il est transporté à l'hôpital intercommunal où il restera que deux jours. Je suis allé le voir à l'hôpital et là, en arrivant dans la salle des prématurés j'ai eu un choc; La salle était immense avec un grand nombre de couveuses et je n'ai vu que le mercurochrome rouge sur les bébés, le mien était le mieux. A part son problème respiratoire et son poids, ça va, il est quand même descendu à 1kg865."   

 

Rachel et Franck début juillet 1973. (Rach. 16 mois et Fr. 1 mois)
 
A côté des 4 kg des derniers nés, cela fait une certaine différence, mais nous ne maitrisons pas toutes les données. Toutefois ce bébé de 1kg 865 vient d'avoir son 4è enfant :
Noélie née le 02 décembre 2008 à 05 h. 20, 49 cm et 3kg 270.

Repost 0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:00

Et oui ' 5 ANS ' déjà, mais mes anniversaires n'ont pas variés, c'est toujours ' kado.'

J'ai eu du mal à retrouver cet article, je ne pensais pas qu'il était aussi loin dans mon blog ! En fait j'aime bien cet article, alors profitons !

De plus j'ajoute des photos.

 

Article du 09.12.2010.

Ce n'est peut-être pas grand chose pour vous,mais ' DEUX ANS ' c'est quand même mieux qu'un.  Bon j'ai décidé de travailler, je ne peux rester à rien faire quand tout s'agite autour de moi.  

2010.1202.-001.jpg 2010.1202.-005.jpg

Bien sûr j'ai des exemples mais je prends mes responsabilités seule, de toute façon je ne vous dis pas ce que je ferais de vos  recommandations.

Aujourd'hui, c'est mon jour mais c'est dur de ce faire écouter et aider.

 

2010.1202.-003.jpg 2010.1031.-010.jpg

 

Je ne suis pas très bien entourée, jugez vous mêmes, pas facile de bosser sans un bon et sérieux environnement.

 

 2010.1202.-008.jpg 2010.1202.-009.jpg

Je vais bien finir par les mâter, regardez j'y suis presqu' arrivé, bon je dois tout faire moi-même, il faut que je souffle mes bougies, je ne peux compter sur personne.

 2010.1202.-012.jpg 2010.1202.-015.jpg

 Heureusement aujourd'hui il y a des compensations et je devrais avoir de l'aide, sinon ils vont m'entendent, et ce cadeaux n'est pas à toi, fais gaffe !!!

 

 2010.1202.-023.jpg 2010.1202.-026.jpg

Bon, tout le monde s'y met, je vais bien en tirer quelque chose de tout ce monde là...  autour de moi ! 

2010.1202.-030.jpg 2010.1202.-031.jpg

Et bien, voilà le résultat, je vous l'avais bien dit que c'était ma journée, bon une de plus dans la maison, je ne sais pas si ça va le faire !!! J'ai eu chaud, j'ai les joues rouges mais il fallait le faire quand même.

2010.1202.-035.jpg 2010.1202.-039.jpg

Bon alors, c'est qui le chef, ils ont intérêt à pas piper, c'est moi qui mène la danse... 

2010.1202.-017.jpg 2010.1202.-002.jpg

Sympathique ces petits, c'est fou ce qu'ils ont fait comme progrès depuis deux ans enfin depuis que je suis apparue.  Coucou à tous et vive mes deux ans, je me sens bien plus grande, houpi, No...

>>

>> 02.12.2013 :

J'ajoute 4 photos  de mes cinq ans, et ne pas confondre avec le père Noël, c'est deux cadeaux différents, faut pas pousser non plus ! ...

 

 

Clic pour agrandir
Clic pour agrandir
Clic pour agrandir
Clic pour agrandir

Clic pour agrandir

Repost 0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 08:00

Ce rassemblement est exceptionnel et je ne savais même pas qu'il existait une photo.  Merci Jeannette.  Toutefois la photo ayant  collée au cadre, nous ne sommes pas parfaits, mais rendez-vous compte, 60 ans cette photo !!! et moi croyez vous que j'ai tous mes moyens ??? 
(photo prise à Crémille ?)

 

 

J'ai la tête qui s'enbête, j'ai le moral qui a mal, j'ai le cou qui se découd, le p'tit doigt bien trop droit, j'ai la langue qui parle qu'une langue, j'ai le coeur qui bat le beurre, J'ai la rate qui s' dilate, j'ai le foie qu'est pas droit, les poumons qui sont cochon, ah que c'est embêtant de ne pas être bien portant !!!!  Ah que c'est embêtant d'avoir les bonbons qui colle au pochon !!!!!!!!!!!!!!!! Chanson "Je ne suis pas bien portant de 1932, G.Ouvrard et Koger " complétée par RM.

"J'ai changé la photo initiale, celle-ci n'a reçu qu'un rayon de lumière" En fait je m'aperçois que ce n'est pas le même cliché, je préfère celle du dessous malgré le collage au carreau du cadre.

 

 
>> Bien sûr je me reconnais à peine, il y a bien longtemps je crois... au moins un siècle.
>> 

Repost 0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 08:00

Cette photo de 1960 n'est pas de mes albums photos, merci Jeannette pour me l'avoir adressée. Jeannot n'est pas le seul à être allé dans le sahara mais je n'ai pas d'autre photo.    

 



.

Nos deux "Jeannot" en militaire en 1962, photo prise à Monthoiron. 2è photo avec Raymond en communiant avec sa grande soeur et neveu et nièces. Ils sont tous reconnaissables.

 

Repost 0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 08:00

La tradition veut que l'on se souvienne un certain jour, à une date bien précise, pour un fait, un geste, un être cher.  Mais la mémoire n'a pas de règle, pas de calendrier, j'ai beau organiser la mienne, la classer, j'ai même l'impression d'être logique, de ne pas l'avoir trop chargée de choses et d'autres, à tort ou à raison, j'ai appris à ne pas lutter contre cette 'conserverie perso' qui va même à me réveiller à toute heure de la nuit, avec des images brouillées qu'elle n'a pu digérer. Alors je ne lutte pas contre ma mémoire et mes souvenirs; d'ailleurs je n'en suis pas mécontent et, comme je suis respectueux du calendrier, c'est le jour du souvenir, je me souviens, tu te souviens, souvenons nous :

 

Gilliers Honoré Isidore (arrière GP)   Arnault Françoise (arrière GM)  Louise Masse (mère de GM Gilliers)

>>>

>>>
 

Gilliers André Louis (GP) + Gilberte Gilliers (née Nonnet, GM matern)+ GM + GP Moreau + Claudette              

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>




Au dessus : (1) Gilliers Louis (cousin du GP)...(2) Maurice Gilliers (frère de maman) (3)Désiré Gilliers (cousin). et (4) Julien Moreau

>

Dessous= (1) Mes parents et tante Marie  + (2) oncle et tantes.


>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Du côté de ma Normandie, souvenirs....

  Grands parents à Muriel   + arrière GM (mère du GP)

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

GM Beaumesnil -----    Grands-parents et soeurs du GP.'maternel'



Les souvenirs garnissent mes albums et entretiennent ma mémoire, mon blog m'aide à les faire partager.

Repost 0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 08:00

Du 14 au 29 septembre 2005, c'est le mois des bâtisseurs, du moins de ceux qui ont travaillés dans le bâtiment. Voici des vacances exceptionnelles. Nous n'avons pas les mêmes goûts, nous n'aimons pas forcément les mêmes produits, nous marchons pas la même vitesse, enfin nous sommes tous différents et bien rassurés vous, cela c'est très bien passé, nous étions libre de suivre ou pas, chacun son rythme, chacun son pas, chacun sa place et les vaches seront bien gardées, disait je ne sais plus qui !  Trêves de plaisanteries, voici les vacanciers :




















Comme le prouve cette photo, il fait très beau sur les bords du lac de Serre-Ponçon.





















Lorsqu'un commerçant nous voit arriver, il se frotte les mains, il agrandit les tables car en septembre les clients sont déjà repartis travailler, alors toute une tablée qui arrive c'est bon à prendre.





















Les maisons fleuries de Vars St Marcellin nous ont stoppés sur notre route.
Nos balades étaient variées et certaines occupaient toute la journée.

>



















Ici pique-nique à Saint-Véran, sur un parking car avec un convoi de 4 ou 5 voitures, il faut de la place et pas toujours évident de se garer en toute sécurité sur le bord d'une route. 













Le château du Queyras, haut perché, trop haut pour nous et une carte plus variée avec les marmottes chères à Michel. C'est difficile à surprendre ces marmottes dans la nature afin d'en prendre une photo, à cause du bruit et elles nous voient de loin.


 

Non ce chasseur ne vise pas un canard, c'est un garde qui tire un coup de semonce pour les visiteurs, nous sommes au fort Vauban au Mont Dauphin. Ce fort domine la vallée de la Durance afin de surveiller la route de l'Italie. Cette place forte fût construite par Vauban à partir de 1693.






















Promenade dans la Vallouise, nous étions à la recherche du "Pré de Madame Carle" situé à 1874 m., ça montait bien, à chacun son rythme, la route était coupée à toute circulation car d'énormes rochers étaient tombés sur la petite route, à pied il suffisait d'être prudents.
Sur le pont du Chatelet, cher à Madeleine, haut perché et impressionnant avec la rivière dans le fond, heureusement nous étions seul à monter sur ces petites routes de montagne.


Saint Véran a un hôtel appelé  'Château Renard' et sa pub est :
 'Là où le coq picore les étoiles'    La formule est belle...






Saint Véran est le village le plus haut de France.




Bien sûr il y a les 'dur-de-dur' ceux qui montent la montagne pendant des heures au dessus et autour du lac à la recherche des étoiles, ces infatigables sont Paulette, Muriel et Michel, bravo les montagnards.




















Et voici le lac de Serre Ponçon, il ne faut pas louper la promenade en bateau sur le lac, qui dure environ 2 heures, c'est une autre vue sur la montagne et sur le barrage. Ce barrage fût édifié de 1957 à 1960 sur la Durance et l'Ubaye. Il a une digue de 120 m de de haut et presque autant de large. Il peut retenir 1 200 millions de m3 d'eau. Le lac, la

retenue d'eau fait 19 kms de longueur.

 

 

    




Voici une partie des voyageurs sur le bateau, nous  avons fait aussi le tour du lac en voiture, environ  80 kms avec arrêt sur les hauteurs afin
d'admirer le paysage, et de dominer le sujet.
Certains arrêts étaient plus  ' commercial ' dans les boutiques des artisans du bois et autres de la région.

































Ici nous sommes devant un lac spécial, mis en bouteille pour le plaisir de tous, 'avec modération.' Effectivement, il y aussi du bon vin dans la région et nous commençons nos provisions en pensant au départ. Nous verrons nos autres occupations dans la 2è partie des " vacances au pays des marmottes et des étoiles " .

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 07:00

Cette cousinade était organisée sous le signe de l'hommage, un rappel en quelque sorte, une visite aux neveux-nièces, cousins-cousines et tous nos souvenirs pour nos parents et arrières. A la vue des photos vous comprendrez mieux cet hommage et ce concours de broyés. 

 

 

Cousinade ; été 2013...Cousinade ; été 2013...
Cousinade ; été 2013...Cousinade ; été 2013...

Cet hommage était bien représenté par la gagnante et son tablier fabriqué, cousu main pour l'occasion par une cousine :

Cousinade ; été 2013...
Cousinade ; été 2013...

Suite à toutes ces commémorations familiales, je vois qu'il y a plusieurs façons de se souvenir, à chacun la sienne. Donc nous ... pour la cousinade c'est ceci : c'est des souvenirs montés de toutes pièces soit par des enfants, soit par des petits enfants, donc mes neveux ou nièces.

 

 

Cousinade ; été 2013...
Cousinade ; été 2013...
Cousinade ; été 2013...

xx

A chacun ses souvenirs, pour moi ce n'est pas ce qui manque.

A chacun ses souvenirs, pour moi ce n'est pas ce qui manque.

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 07:00

Bien sûr ' cousinade '  me fait penser à Cousins-cousines que j'ai connu et vu quand j'étais gamin ; plusieurs m'ont marqué, surtout par des faits tragiques. Je me souviens des deux frères qui s'étaient crevé un oeil en jouant. Mais voilà, ça fait cinquante ans ou plus qu'on ne s'est pas vu. Pas de cousinade =  pas vu, pas pris.

Voilà, c'est certainement la première raison des cousinades ; Ce genre de réunions ont un certain engouement d'année en année, je le constate sur les revues généalogiques que je lis. Pour tous ceux qui n'ont pas connu le siècle dernier, voici la grand-mère Moreau, une de vos arrières. En fait, très peu l'on connu.

 

Ci-dessus, les cousins que je ne reconnaîs pas.
Ci-dessus, les cousins que je ne reconnaîs pas.Ci-dessus, les cousins que je ne reconnaîs pas.
Ci-dessus, les cousins que je ne reconnaîs pas.Ci-dessus, les cousins que je ne reconnaîs pas.

Ci-dessus, les cousins que je ne reconnaîs pas.

Lorsqu'on est petit, on se retrouve chez les parents à la maison familiale, on joue, on se chamaille peut-être mais on conserve des souvenirs qui se réveillent lorsqu'on regarde les  anciennes photos comme celles-ci.. Bon... anciennes photos, pas tant que ça !!! mais chacun juge suivant son humeur. Pour moi, c'était hier.

Et pourtant, cousin ne veut pas dire " arrière éloigné " mes cousins sont les enfants des soeurs et frères de mes parents, c'est à dire, de la même génération que moi mais sans ' cousinade '  c'est un lien inaccessible, ou c'était car avec les familles moins nombreuses, cela devient plus facile et encore !

 

 

Cette fois, vous devez reconnaitre, du moins deviner... même s'il y a fort longtemps déjà.  Moi, je vous reconnaîs encore.Cette fois, vous devez reconnaitre, du moins deviner... même s'il y a fort longtemps déjà.  Moi, je vous reconnaîs encore.
Cette fois, vous devez reconnaitre, du moins deviner... même s'il y a fort longtemps déjà.  Moi, je vous reconnaîs encore.Cette fois, vous devez reconnaitre, du moins deviner... même s'il y a fort longtemps déjà.  Moi, je vous reconnaîs encore.
Cette fois, vous devez reconnaitre, du moins deviner... même s'il y a fort longtemps déjà.  Moi, je vous reconnaîs encore.Cette fois, vous devez reconnaitre, du moins deviner... même s'il y a fort longtemps déjà.  Moi, je vous reconnaîs encore.

Cette fois, vous devez reconnaitre, du moins deviner... même s'il y a fort longtemps déjà. Moi, je vous reconnaîs encore.

>>

Où ces photos qui parlent d'elles même... Des photos où les cousins étaient déjà rassemblés pas forcément pour une cousinade.

 

Cousinade ... SouvenirsCousinade ... Souvenirs
Cousinade ... SouvenirsCousinade ... Souvenirs
Cousinade ... SouvenirsCousinade ... Souvenirs

Mais cette cousinade de Août 2013, avait un goût particulier, ça sentait le beurre, non ! la crème de lait, c'était chaud, doré avec de l'or en barre, non ! avec un jaune d'oeuf et pour tout décor, un dessin fait au pinceau, à la spatule, non, avec une fourchette tout simplement.

Je sais que la majorité des présents n'ont pas connu cette galette que l'on nomme 'Broyé' mais je suis surpris par l'engouement et l'enthousiasme autour de ce concours de 'Broyés'.

Tout d'abord, voici les participants, pas facile de caser tout le monde, certains, plutôt un petit bonhomme essai de venir devant afin d'être sur la photo, heureusement le photographe avec ses huit photos à la seconde a réussi à capter ton image à la huitième, T'inquiètes pas Jean, je te vois bien.

 

 

Jean joue à cache-cache avec sa soeur. Mais c'est qui... qui aura le dernier mot ?
Jean joue à cache-cache avec sa soeur. Mais c'est qui... qui aura le dernier mot ?

Jean joue à cache-cache avec sa soeur. Mais c'est qui... qui aura le dernier mot ?

Repost 0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 07:00

Cette cousinade avait donc un goût particulier cette année. Je vous parlais donc du concours de broyés, mais c'est quoi un concours de broyés ? et bien voilà en image un petit aperçu. Une dizaine de cuisiniers en chef ont fait un broyé et un jury.... tout ce qu'il y a de plus d'officiel... juge le meilleur broyé. Difficile tâche !

 

COUSINADE et BroyésCOUSINADE et Broyés
COUSINADE et BroyésCOUSINADE et Broyés

Le jury peut commencer la dégustation, mais d'autres le voudraient bien aussi. Bande de gourmands. Enfin, le plus gourmands de tous ne va pas se dénoncer aujourd'hui.

COUSINADE et Broyés

Les spectateurs sont nombreux et intéressés malgré leur jeune âge, ça doit être la gourmandise ou le quatre heures qui approche qui les poussent à être présents !!! ça je n'y crois pas trop car on vient de sortir de table, donc ils sont plutôt intéressés.

 

COUSINADE et Broyés

Les goûteurs peuvent passer à l'action, délibérer et voter. Et bien oui, comme je le pressentais tout le monde à gagné, même les spectateurs car ils peuvent déguster le 'Broyé' et il y en aura pour tous.

Mais ' qui c'est quoi ' qu'ils ont gagné ? ces faiseurs de gâteaux et de Kg sur mon ventre !!!

 

COUSINADE et BroyésCOUSINADE et Broyés
Repost 0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 07:00


La Guerche, la petite Guerche, Mairé, Barrou, Lésigny, peu importe le nom de ces villages, mais le pont entre ces deux 'Guerche', voilà l'élément qui nous excitaient jusqu'a la peur. Ce bruit infernal de planches mal fixées nous parlait, nous avions certainement les yeux fermés lors de nos passages dans la camionnette du pater.

Ce bruit ayant disparu nous pouvions ouvrir à nouveau les yeux et le fleuve pouvait couler des jours heureux, nous étions passés.

La voiture du pater ne devait pas être des plus silencieuse, alors ce pont résonne encore dans ma tête. Vivement que l'on arrive chez la tante Marie, elle nous remontera le moral en nous donnant un gâteau, du broyer ou un biscuit. Tante Marie et l'oncle Emmanuel gardaient l'entrée du château de la Guerche, nous n'avions pas le droit d'aller le voir, ce château mais on jouait dans l'allée qui mène à la propriété. La Creuse passait au fond du parc, raison de plus pour ne pas s'écarter. Nous devions avoir des consignes strictes...














J'ai comme l'impression d'avoir vu ce genre de photo !!! (dessus) avec une cour intérieure, il est bien possible qu'avec des grands je me sois approché du château.
La petite Guerche, lieudit 'le Moulin-Roy' voilà un nom qui résonne bien à mes oreilles. C'est chez la grand-mère Moreau, nous y étions souvent arrivés, elle habitait avec sa fille Claudette et son mari, c'était pourtant tout petit cette maison. Et bien même avec de petits moyens, dans une petite maison, cette grand-mère et sa fille nous ont hébergé moi et mon frère Guy quelques semaines lors de la naissance du petit dernier. (Entre 1 et 2 mois) 
C'était donc en mai et juin 1951 que nous sommes allés chez cette mamie à la petite Guerche. Je n'avais pas sept ans et nous sommes allés à l'école. Je n'ai que très peu de souvenirs de ces deux mois d'école, j'ai que des images mais rien de précis, à part les arbres dans la cour qui m'ont marqués car dans mon école de Monthoiron il y en avait aucun. Je me souviens de quelques faits extérieurs à l'école, le jardin, les cerises, la couleuvre sur la route ainsi que le puits de la maison toujours fermé et la petite cour devant.














Je n'ai peut-être pas appris grand chose à l'école pendant ces deux mois mais il me reste de bons souvenirs de cette grand-mère, dévouée à ses enfants et petits enfants.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Robert
  • : Mon blog sert surtout mes souvenirs d'images, de voyages et de balades.
  • Contact

Texte Libre

           
                   

Recherche

Catégories