7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 07:00

Bien sûr, il existe plusieurs moyens de communiquer mais le premier courrier postal régulier est Égyptien et il y a bien longtemps. L'internet et Facebook viendront bien après.

 

 F-Papyrus-Egyptien2-copie-1.jpg   F,Facteur carte de voeux

 

Ces papyrus sont peut-être les premiers courriers transportés par un facteur, mais en France, Louis XI installa la Malle-Poste, entre 1461 et 1483 avec des relais de chevaux le long des  routes, espacés de sept lieues, soit 28 Kms environ. Le moyen de paiement sera mis en place bien après. Le premier timbre en France date de 1849 et les cartes de voeux datent de 1843. Je ne sais pas depuis quand date le calendrier des postes avec divers renseignements bien utiles.

 

F,boite aux lettres1.jpg   F,Almanach du facteur

 

Et voilà le plus grand des facteurs; il se nomme : Ferdinand Cheval. Un jour lors de sa tournée qui faisait quand même 32 km, à pied, il trébucha sur une pierre et afin de ne pas recommencer, il décida de toutes les ramasser et de construire son château ou son

 

F,Palais du Facteur F,téléphoneAvecFil

 

'Palais Idéal ' Il y passa une grande partie de sa vie, soit de 1879 à 1912, ce palais est visitable à Hauterive dans la Drôme. Grand coup de chapeau au petit facteur. (La 1ère fois que j'ai entendu parler de cette histoire, c'était par Mado)

Nostalgie avec ces opératrices de la fiche téléphone, allo allo mademoiselle, ne coupez pas, je voudrais le 22 à Asnières ! Allo Tonton, pourquoi tu tousses

 

Repost 0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 08:00

Voilà six ans que je suis en retraite, je n'en reviens pas. Que le temps passe vite... travail ou pas.

----En effet je suis né bien avant que l'homme ne marche sur la lune et bien avant la vidéo. "Par contre j'ai déjà marché sur la tête, enfin passons"  Mais alors que faisait l'homme ou le savant à ce moment là, vers les années 40 / 50 ?  Le portable, l'ordinateur n'existaient pas encore !!! enfin pas sous la forme que l'on connaît.
Pour moi, un ordinateur était un évêque qui ordonnait un jeune homme en curé,
une puce était un parasite, une sourisétait une petite bébête qu'on laissait filer dans le grenier, un site était un point de vue panoramique, une K7 servait à monter les patates de la cave, lorsque j'ai entendu la première fois parler d'internet, j'ai pensé à une nouvelle entreprise de nettoyage, les mails me rappelaient les rangs de mes chaussettes que ma grand-mère me tricotait, le Web, les GO, les MO, les DVD  l' ADSL et j'en passe, c'est des trucs que j'ai appris dernièrement, on me parle de Dégroupage alors que l'on m'a toujours dit de rester groupé, je n'y comprends plus rien, pour SMS, j'aurais pensé à 'Super Métier Somelier' et bien c'est ce que je vais faire maintenant en creusant ma cave !

 2010.0831. 007

Les blogs, les cybercafés, copié / collé, discuter dans un chat sur msn, la Freebox c'est
quoi tous ces trucs, je croyais le franglais interdit, alors vous comprendrez que tous ces changements techniques me bouleversent et même me renversent, j'ai beau m'adapter, malgré mes efforts  je finis par être dépassé et je préfère tirer ma révérence. De ce fait courant 2005 je vais faire ce que tout homme devrait faire, c'est à dire; rien, car le travail n'est pas fait pour l'homme et la preuve, c'est que ça le fatigue.



D'ailleurs en 2005, il me faut laisser la place aux jeunes, c'est la vie. De toute façon j'ai tellement besoin de temps pour ne rien faire qu'il ne m'en reste plus assez pour
travailler. Il me reste juste assez de temps pour vous parler, plutôt pour vous écrire ces quelques lignes.
Sur cette photo (en bas) je savoure et j'arrose la retraite. Nous avons fêté ça aussi dans
ce château hôtel à Chaumont sur Loire, depuis il a fermé,c'était une bonne façon de marquer l'événement et clore une vie de travail de 45 ans et des poussières.




Et bien voilà, j'y suis à la retraite, je ne l'ai jamais souhaitée car je n'ai jamais demandé
à vieillir mais je suis réaliste, j'y suis, j'y reste. Je savoure ce moment nouveau, tout nouveau tout beau, repos absolu et j' essais de m'y faire. Comme d'habitude je vais m'organiser, me rendre utile au moins à moi même.  Je n'ai pas encore résolu ce dilemme ; début de nouvelle vie ou fin de carrière ? Peu importe, le plus important est de vivre sa vie, au présent car après c'est trop tard et avant, je ne vous dit pas... !
Je savais que le silence était pesant mais j'apprends vite et n'étant pas encore habitué,
je suis toujours sur mes gardes, je laisse toujours un oeil ouvert et j'écoute. Allongé dans mon fauteuil  je regarde le ciel, j'aperçois un avion, un deuxième avion très haut, tiens la lune, et pourtant elle est à 350 km, la nouvelle lune certainement et dire que tout là-haut des satellites de communications tournent sans arrêt reliés aux énormes antennes qui nous entourent ça et là. Beaucoup d'objets courent le ciel ! Je fais volontiers abstraction de la pluie, des éclairs, du vent, des oiseaux dès l'instant que

rien ne me tombe sur le nez.



J'ai oublié les courants d'air, des objets non identifiés,  les ondes et j'en passe.
Je ne parle pas du micro-ondes, non, je parle simplement des ondes qui courent du satéllite  à l'antenne sur le terrain de foot et qui relie mon poste de radio,  ma télévision,mon téléphone fixe ou portable ou la cibi de mon voisin. Ces ondes qui m'inondent.



Je disais donc, je regarde et j'écoute mais 'qu'entenge' quand les enfants sont au travail,
que les petits enfants sont censés être à l'école, au collège ou au lycée.  Certains bruits, des faits, des souvenirs me reviennent dans la tête, des bêtises des enfants, certaines colères contre eux, des parties de foot ou autres, des balades ou des vacances en famille, des visites chez les grands parents, des épreuves, des photos, des diapos des cadeaux des rires et des pleurs...oh là là...stop,  j'ai dit que j'avais le temps et ça

s'emballe dans ma tête, on croirait une course contre la mort, il faut vraiment s'habituer au temps qui passe sans obligation envers qui que ce soit. Je n'ai jamais eu le temps de me poser des questions, je n'avais pas le temps, ce temps qui me manquait je vais en avoir à revendre ! je prendrai le temps de voir s'écouler chaque heure, chaque minute, chaque seconde, je prendrai le temps de les compter et même de les recompter ces secondes qui m'ont tant manquées.



Fini le temps où il me manquait toujours cinq minutes pour exécuter ma tâche.
Maintenant je m'inquiéterai du temps qu'il fait dehors, du temps qu'il fera demain mais peu importe le temps que je prends, le temps que j'attends, le temps qui passe, aurai-je assez de temps ? ce qui est sûr c'est que j'y consacrerai tout mon temps, au moins le temps qu'il me faudra, ce temps, je ne le reprocherai à personne, il sera à moi, à moi seul, il sera gratuit mais il était grand temps. 



Sur ma chaise longue, je lis et je savoure ces moments de liberté et de silence.
Le soleil aidant je m'endors aussi mais c'est pour mieux écouter le silence à mon réveil. Un jour de printemps allongé sur ma chaise dans le jardin, la journée était sans vent, sans bruit j'écoutais avec insistance ce sifflement dans l'air, comme un léger fourmillement, je voulais entendre je croyais écouter des voix alors  je mets mon sonotone, je monte le son et là !  surprise,  je capte des communications téléphoniques par milliers entre

téléphones portables certainement, mais je pense reconnaître des voix, mais oui ces voix c'est les petits enfants, c'est Agathe, qui communique avec sa cousine Margot afin de lui apprendre que son frère Rémi a obtenu son premier diplôme, je n'ai pas eu le temps d'écouter le commentaire, mamie ayant crié " à table"...    

 

Repost 0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 07:00

Plusieurs m'ont demandé depuis combien de temps les cousinades existaient.  Je ne suis certainement pas le mieux placé pour en faire l'historique mais comme j'ai le manche en main, je vais me dévouer et sans garantie de ma part.

Bien sûr au début c'était des rassemblements annuels, informels autour du lac à Archigny. Pour Geneviève je précise que l'on prend la route des Acadiens pour y aller et on tourne à droite au carrefour. 

 

1979.0714-Archigny.JPG

Pour moi le premier pique-nique  était peut-être celui du 14 juillet 1979, je devais être en vacances à la maison familiale.

 

Venaient que ceux qui étaient dans la région ou en vacances car en cas de mauvais temps, le pique-nique n'avait pas lieu. Nous nous rassemblions par famille car chacun apportait son casse-croute. Maintenant ce genre de réunion est plus organisée, en effet on vient de loin, même de très loin, donc il n'est pas possible d'annuler au dernier moment sous prétexte qu' un orage ou un pipi d'oiseaux passent au dessus de nos têtes.

L'idée de ces réunions restauratrices et festives ont certainement germées dans les têtes au cours d'un de ces repas à Oradour à l'été 1964; 'le 15.08.1964)

 

1964-Oradour2.jpg1964-Oradour-Repas.jpg

 ou au lac d'éguzon, en août 1967, photos ci-dessous..

 

 1967.08-Barrage-d-eguzon1.jpg 1967.08-Barrage-d-eguzon2.jpg

 En 1967 et il y avait déjà tous ces jeunes, je n'en reviens pas!!! 

 Tu vois J.MI, tu vois Stéphane, tu vois Geneviève que les embryons de cousinades existent depuis longtemps et rien d'étonnant alors d'en faire le rapprochement avec nos anciens.

Ainsi va les cousinades, ainsi va la vie et vivent les cousinades en sachant toujours que rien n'est parfait... à mon image mais les souvenirs sont indéfectibles.

 

Repost 0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 07:00

La cousinade se poursuit, après le repas il ne faut pas oublier de regarder la généalogie sur divers tableaux ainsi que des photos, anciennes et plus récentes.

 

IMGP4020.JPG 2010.0808.-017.jpg

2010.0808.-019.jpg 2010.0808.-018.jpg

Donc après toutes ces bonnes choses et la sieste, nous passons aux choses sérieuses, c'est à dire le jeu de boules.

Celui-ci  est organisé par Stéphane, terrain délimité, équipes organisées,

 

IMGP3938.JPG

les points comptés et le tout noté et contrôlé par Christian, c'est du sérieux. Je me demande même si le soleil n'avait pas été commandé sur mesure. Enfin certains cherchent l'ombre car nous mouillons notre chemise à lancer les boules. Ce n'est pas de la rigolade !!!

 

D.IMGP3945-copie-1.jpg D.IMGP3965.jpg

 

D.IMGP3978.JPG D.IMGP4072.jpg

on commence à fatiguer !!! et on a soif.

D.IMGP3925.jpg D.IMGP3962.JPG

 C'est la finale, ça tombe bien on voudrait rentrer et obtenir notre récompense.

D.IMGP4079.jpg

Pas de détail, on ne chipote pas sur la dépense, n'es-ce pas Dom.; on a presque une coupe chacun, ou plutôt chacune !!!

DZ.IMGP4103.jpg DZ.IMGP4106.jpg

DZ.IMGP4131.jpg DZ.IMGP4134.jpg

Nous avons formé de nouveaux joueurs pour la prochaine cousinade, à voir cette boule dans les arbres, il était temps.

 

IMGP4095.JPG Boule-en-lair.jpg

Au revoir, content de vous avoir vu, votre présence nous a réchauffé le coeur et l'esprit.

Voilà les grands gagnants des boules, pas étonnant, baraqué comme ils sont et en plus, un tireur d'élite dans le lot et deux pointeurs, bon j'ai perdu une bataille mais.......

F.IMGP4125.jpg E.IMGP3886.jpg

nous avons bien rigolé.  Au revoir et merci encore à tous et à toutes. 

Certaines repartent comme elles peuvent...c'est leur taxi ! 

 

E.Fr.118.JPG Boule-dans-le-verre.jpg Z-au-lit-.jpg

Ainsi s'achève notre cousinade du 07 Août 2010 et mes commentaires sur cet évènement. Bon vent à tous.

Repost 0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 07:00

Pour cette cousinade du 07 Août 2010, nous étions invités à coucher dans la maison qui m'a vu naître ou presque. Voilà plus de soixante ans que je connais cette grande maison.  

2010.0808.-028.jpg 2010.0808.-010.jpg

 

Pour le déménagement vers 1950, je me revois encore traversant le jardin, car nous habitions juste à côté, à mon âge je devais déménager mon jouet favori  'mon mécano'  ça devait s'arrêter à ce genre de paquet. 

De passage, les deux plus grands de mes petits enfants, Rémi et Agathe ont voulu que je leur fasse visiter cette grande maison; Rémi m' a dit: nous avons une petite maison, effectivement avec leur 110 m2,  j'ai dû faire la comparaison du nombre d'enfants qui habitaient celle-ci afin de mieux leur faire comprendre la situation.  

Ils voulaient surtout savoir où je couchais, où je mangeais, ça leur parle mieux ces faits matériels, éternellement  reconductible entre générations.

J'ai dû m'y reprendre à deux fois pour des explications plausibles et rectifier mes premières affirmations, en effet je leur avais parlé comme à mes propres enfants. 

Entre deux générations, il n'y a que trente ans d'écart et mon cerveau devant l'émotion n'a pas fait la différence, pourtant il n'était pas au bout de sa peine.

Les sorties familiales sont l'occasion de repas interminables, de retrouvailles, de tisanes et de coucher tardifs. Ces sorties sont fatigantes mais indispensables pour une bonne humeur lorsqu'on rentre chez soi et comme la nuit porte conseil, après les dernières bonnes résolutions je vais me coucher, dans une chambre que j'ai déjà pratiquée, puisque j'ai dit aux petits enfants que j'avais couché dans les quatre chambres. Celle où l'on voit le château de Monthoiron, mais en fait on voit le château de trois chambres.

 

 2010.0808.-055.jpg 2010.0808.-027-La-tour-Chateau.jpg

 

Toutefois la faiblesse des papis fait qu'à cinq heures du matin il faut bien rejoindre le petit coin pour soulager une envie pressante.  Afin de ne pas faire de bruit à l'étage je choisis de descendre cet escalier un peu raide, pas trop large, vraiment dur mais que j'ai dû emprunter dix mille fois depuis mes cinq ans. Une de plus, une de moins je ne suis pas à ça près et cela  me rappellera quelques souvenirs.

Oui mais devant cette vitre sans volet mais avec le tain de la nuit, je vois aussi bien l'intérieur que l'extérieur. A l'extérieur devant moi, à moins d'un km à vol d'oiseau c'est mon enfance qui jaillit, là haut au Guillouet où je gardais les chèvres et les vaches, il y a presque soixante ans, certainement une éternité pour mes petits enfants, mais je n'ai pas abordé cette tranche de vie avec eux, ils m'auraient pris pour un dinosaure.

 

A L'intérieur ; non; pas de la pièce celui de ma tête, de mon cerveau enfin ce qu'il en reste, après cette chute de soixante ans en arrière. Je me vois en culotte courte, à l'âge de Rémi jouant avec la brouette de la laveuse, Léa qui descendait à l'Ozon pour laver le linge de la famille, mais de quel siècle suis-je donc ? 

Il me restait trois heures avant de me lever, bien assez pour me remémorer plusieurs fois le même scénario. Les cousinades sont faîtes aussi pour ça, piqûre de rappels, plaisirs, photos et souvenirs.  Es-ce bien un problème pour moi ? Non.

 

2010.0808.-032.jpg 2010.0808.-038-Chez-Odile-Georges.jpg

 

Bien sûr il n'y a plus de laveuse, alors il n'y a plus d'accès non plus à l'eau de l'Ozon. J'avais moins de dix ans quand j'ai commencé à fréquenter ces lieux (photo de droite) mais même à 1 km de chez moi, que c'était loin cette petite ferme avec ses trois vaches et quatre chèvres.    

 2010.0808.-039-Monthoiron-Le-Guilhouet.jpg

 

Repost 0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 07:00

Ce jour de grande cousinade le ciel est avec nous, il fait très beau et même chaud. Les cousins arrivent, le soleil est déjà là.

 

A.2010.0807.-011-Ro-.jpg A.IMGP3655.JPG

Les tables sont installées, décorées, enfin une dernière touche au décor... re-Merci Geneviève,

les retrouvailles peuvent commencer. Dernière cousinade : il y a 3 ans. 

A.IMGP3667.JPG A.Fr.008.JPG

L'heure avance, chacun commence à avoir faim et si on passait à l'apéro !!!   Les derniers 'cousins' arrivent... ou sont même arrivés.

 

B.IMGP3672.JPG B.Cl.cousinade-2010--04-.JPG

B.Cl.cousinade-2010--21-.JPG B.IMGP3708.jpg

J'ai faim, et si on passait à table....!!!  Tout le monde est là !!!! allons-y... à table.

C.IMGP3859.jpg C.Cl.cousinade-2010--26-.JPG

'Sayé' comme dit mon neveu sur facedebouc, nous y sommes à table... et nous gardons le sourire... pour le ou la photographe.

C.IMGP3839.jpg C.Cl.cousinade-2010--45-.JPG 

C.IMGP3838.jpg  C.Cl.cousinade-2010--43-.JPG

C.IMGP3842.jpg C.IMGP3844.jpg

Bien, mais on ne va pas passer l'après midi à table !!! Que fait-on ? une promenade ... la sièste avec un peu de lecture! Pour le discret neveu et bien c'est raté. 

D.Et.049-copie-1.jpg D.Et.016.jpg

on fait la causette à l'ombre...   et on n'oublie pas la visite chez l'arrière arrière mamie

D.Et.104.jpg D.Et.018.jpg

de ma petite nièce 2è génération, enfin si vous ne suivez plus ce n'est pas grave, entre Capucine et Mamie, il n'y a que 101 ans.  Et à part ça, nous n'allons quand même pas louper le quatre-heures, ça ne se fait pas et en plus nous pouvons faire le pître.

D.Do.Monthoiron-094.jpg Z.IMGP3922-Marg-Helo-Agat.jpg

 

Repost 0
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 07:00

Je suis toujours étonné de voir les enfants jongler et parler deux langues. Mais ils nous surprennent ces enfants, ici certains parlent l'Allemand, d'autres l'Anglais, d'autres le Français ce qui me surprend moins et d'autres encore parlent le bébé, la langue universelle des tout petits.

 

IMGP3989.JPGNoel.Do.Monthoiron-093.jpgPaul-IMGP4007.jpgZ.IMGP3690.jpgCl.cousinade-2010--62-Raph.JPG 

 

Ils se comprennent bien, la preuve en image !!! Vite et bien et sans conseil.

 

Mat-Ell.Et.142.jpg Mat-Ell-.jpg

En ce jour de rentrée scolaire, j'ai une pensée pour tous nos jeunes, et même si ce n'est pas une rentrée scolaire.

 

 

 

 

Repost 0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 07:00

Voilà un aperçu de ce que nous venons de voir en Corse fin mai 2009. Tout le monde nous le disait, je voulais bien le croire mais j'étais réticent, et bien voilà c'est fait, je suis Corse comme je suis Poitevin quand je reviens du Poitou.



A l'aéroport de Bastia, voilà nous y sommes, la semaine a été radieuse, un peu chaud les trois premiers jours et plus que correct le reste de la semaine, pour le temps, nous sommes bien tombés, c'était la bonne semaine.


La mer est belle, d'un beau bleu, pas polluée, l'île est plutôt propre.



En principe les villages sont construits en hauteur et proche de la mer mais il faut dire que la montagne tombe à l'eau très souvent.


La mer, les bateaux, la montagne, certaines curiosités naturelles ou pas, de beaux et anciens bâtiments comme cette citadelle de CORTE, que demander de plus pour le voyageur ? le soleil ? il est là ! pour le reste il suffît de s'asseoir à la terrasse et demander.




Le souvenir n'est jamais très loin, l'empereur ou le révolutionnaire.
 

A l'image des calanques de Piana, je pense que le créateur de ces lieux était très en colère, d'ailleurs il en reste peut-être encore, de la colère. C'est beau, indescriptible et inaccessible ces montagnes, je comprends aussi pourquoi on parle du 'maquis'.
 
Mais, le créateur, je l'ai trouvé, il a souffert à en être déformé, j'ai trouvé également son coeur et tant qu'il battra il y aura de l'espoir.

 

 
J'espère que le créateur n'était pas poursuivi par ce capitaine, à moi, il me ferait bien faire des cauchemars. Viva la Corse.

Repost 0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 07:00

Petite escapade en Franche-Comté courant avril 2008 histoire de voir et toucher la neige.

>>>>>>>>>>>>>











 

>>>>>>>>>>>>>>
Ci-dessus; A côté de ce sapin recouvert de neige, nous avons la chapelle de Vesancy proche de Divonne les Bains, notre port d'attache.

>>>>>>
A gauche, le lac de Divonne et à droite le manteau neigeux qui nous a empêché de monter le col de la faucille à cause d'une fine couche de neige, car sans pneus neige c'était risqué, nous avons remis la montée l'après midi, c'était bien mieux.

 

Nous avions touché la neige, nous étions heureux !!!

Nous avions touché la neige, nous étions heureux !!!

Repost 0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 07:00

Oui j'aurais bien aimer travailler dans le parc de Bercy, non pas forcément dans les anciennes caves vinicoles de Bercy, pas plus au palais du spectacle (Popb), mais au service du ministre des impôts à Bercy et bien non... mais j'aurais aimé travailler dans la maison du jardinage du parc de Bercy.

Rachel, c'est bien ce qu'elle fait; elle a une vue sur la grande bibliothèque François Mitterrand, sur le POPB et sur le bâtiment qui engrange vos impôts et les miens.



>>>>>>>>>>>>>



>>>>>>>

Petit jardinet pour les cours aux élèves des classes de Paris et jardin d'agrément, promenades, Wi-fi pour d'autres et beaucoup de touristes, certains y pique nique, y font la sieste et d'autres visitent la petite vigne comme dans le Bordelais. La Seine est à deux pas avec un bateau à voiles, il a dû être construit sur place. Le coin est super, les restos et commerçants ne sont pas loin. Pas mal du tout ce parc avec son environnement.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Robert
  • : Mon blog sert surtout mes souvenirs d'images, de voyages et de balades.
  • Contact

Texte Libre

           
                   

Recherche

Catégories