5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 08:00

(Article : 20.03.2011) Je ne peux pas descendre dans le Poitou sans faire le tour de la place Blossac ou du champs de foires. Cela me rappelle le marché du jeudi, enfin les bonbons que ma mère nous rapportait ce jour là.

 

2010.0808.-049-Chatellerault.jpg 2010.0808.-050.jpg

 

Je me souviens des manèges installés sur cette grande place, ah que de souvenirs plus où moins enfouis dans une mémoire qui flanche. Les magasins et les manèges aussi ont bien changés. Pour la famille, pas besoin de présenter les personnages ci-dessous.

 

1955 Enfants manège 1945-maman-chatelero.JPG

 

Le 'Châtellerault' moderne n'a rien à voir avec mes souvenirs mais tout change et en principe pour le mieux.

 

2010.0808.-048.jpg 2010.0808.-045-Chatellerault.jpg

Chatellerault-86--pont-Henri-4.JPGChatellerault-Monument.JPG

Le pont Henry IV et le monument du souvenir dans le parc, dans le jardin public.

 

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 08:00

(Article: 31.08.2012..)

Et bien tout le monde parle de rentrée, moi je l'ai faite, du moins j'y pense. Je suis déjà sur le banc de l'école, j' attends les copains et copines de pied ferme et j'ai déjà choisi mes livres.

 

Noe.2012.0815-2292-Copie.JPG Noe.2012.0815-2295-Copie.JPG Noe.2012.0824-2331---Copie.JPG

 Pour l'instant je fais lire les autres mais je sais déjà compter, chaque chose en son temps. Tout ça pour dire que je continue mes vacances seule, comme ça je peux faire davantage de tours de manèges... sur le grand, pas sur celui de bébés. 

 

 2012.0823-2326.JPG 2012.0823-2325-copie-1.JPG 

2012.0823-2328-copie-1.JPG 2012.0823-2327.JPG

 

Bon, il faut se faire une raison... bien sûr que je ne voulais pas qu'elle parte, mais ma grande soeur partie en colo, je suis le chef !  Je me cache, dans un coin ou carrément enroulée dans le rideau.... attention la casse.     

 

2012.0817-2311.JPG2012.0819-2314.JPG

 

C'est le moment de faire tout ce que ma grande soeur faisait et que je n'osais pas faire ... 

2012.0820-2317.JPG2012.0820-2324.JPG2012.0820-2319.JPG

 

Je ne suis pas des plus hardie mais le cochon pendu de ma grande soeur,  ça sera pour une prochaine fois.... 

2012.0820-2321.JPG2012.0820-2322.JPG

Les vacances continuent ; au parc sur un bateau en bois ou sur des manèges.

2012.0815-2294-Heloise.JPG 2012.0815-2297-Noe.JPG

 

 Les jours de canicule, on sort la piscine, ces nageuses n'ont pas gagné de médaille, elles avaient oublié leur maillot mais elles ont apprécié la fraîcheur de l'eau.

2012.0817-2306.JPG 2012.0817-2310.JPG

Les vacances annuelles ! c'est quoi exactement ? Un dépaysement, un bon moment, une période qui ne ressemble pas aux autres ? une queue monstre sur l'autoroute, Cet été, pour nous c'était ça ;  des ptits monstres qui font tout pour nous rajeunir, enfin c'est pas faute d'essayer ! Les murs s'en souviennent et les fleurs en tremblent encore.

2012.0617-2110-Helo-Noe.JPG 2012.0617-2114.JPG

 2012.0617-2120.JPG 2012.0620-2160.JPG

2012.0624-2167.JPG 2012.0719-2210-Vacances.JPG 

Inventions en tout genre, pas forcément brevetées mais ça occupe aussi les filles.                 

2012.0717-2207-Sarah.JPG 2012.0717-2208-Margot-invente.JPG 

Vives les vacances ... 

 

Repost 0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 07:00

Voilà quelques années que nous avons vécu cela; (Article du 08.10.2010)

Au retour de Bretagne, nous consommons un cadeau qui nous a été offert par les enfants; une nuit dans un gîte de prestige.  Après réflexions nous choisissons le château de la grande Noë à Moulicent (orne)
                      Cela tombe bien, nous allons fêter mon anniversaire.

Il fait beau en Normandie et nous avons droit au cocktail dans la cour juste devant le château. Nous sommes reçus par Mr et Me de Longcamp.

Ce château est dans la même famille depuis plus de 600 ans, il est transmis de père en fils et en fille, ce qui explique qu'il a changé de nom.
Ils préparaient l'orangerie pour organiser une cousinade, eux aussi.


      Ici c'est l'arrière du château, nous avons fait le tour du propriétaire,

      il est entouré d'un parc de 15 hectares pour les  chevaux et des terres   de ferme.

       C'est un ancêtre qui rénova une partie
       de l'habitat que l'on retrouve actuellement 
       en chambres d'hôtes.
Nous avions la chambre ronde.
      



 La route plus la fatigue du repas
" voir plus bas " je vous rassure tout de
 suite.... nous n'avons pas tourné en rond bien longtemps.
 Petit-déjeuner servi dans la salle à manger aux boiseries marquetées du XVIIIè

       
        Mais avant d'en arriver là, après le cocktail
        dans la cour du château, vers 19H.30 nous 
        partons à la recherche d'un restaurant , un
        mardi, au  mois d'août, pas évident.


En effet certains sont fermés et le logis de France est complet.
Nous repartons donc à la recherche mais après 20H. nous ne faisons plus la fine bouche, nous demandons le chemin pour nous rendre au resto indiqué sur notre liste:
Les pieds dans l'eau ; inconnu au monsieur qui rangeait ses courses, il est pourtant indiqué à moins de 2 km. Effectivement dans une ruelle en pente sans issue nommée ' chemin de la folle entreprise ; nous finissons par trouver un resto tout neuf et au bord d'un lac. Nous ne sommes pas fou et pensons bien dîner ici malgré tout, nous n'avons plus le choix. Nous devrions bien rester les pieds au sec pour ce soir, alors cocktail maison pour Me et Mr. Ce grand verre ne me paraît pas adéquat mais le mélange servi, calva cassis et pommeau <alcool de pommes> se laisse boire après avoir ajouté les glaçons.

Enfin costaud l'apéro, ça va être difficile de remonter la côte. Bien, avec ça nous prendrons un turbot sauce oseille plus un croustillant aux fraises, le tout arrosé d'un demi Bergerac blanc. L'addition payée, je me demandais si j' allais pouvoir me lever, bon anniversaire Robert et met le turbo pour t'arracher d'ici. Auparavant nous avons fait le tour du lac à pied, cela nous a permis de nous remettre les idées en place.

Enfin pas tout à fait car nous avons eu du mal à retrouver notre château dans la nuit. Dans les phares de voiture, toutes les petites routes des champs se ressemblent, pas facile de vivre à la campagne.
"

Je vous souhaite de vivre beaucoup d'anniversaires comme celui-ci." (du 08.10.2008)

 

Repost 0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 08:00

Tu croyais peut-être que je ne te trouverai pas et bien c'est loupé, i faut dire que tu guettais à travers la vitre, non  rassure-moi ! tu ne regardes pas toute la journée à travers la vitre pour voir ce qui se passe sur la place... ah non !  ça me rassure et ton chef aussi.

 

2012.0530-2090-Granville.JPG

 

Bon, en te penchant un peu tu aperçois la mer, mais ce jour là, la mer et le ciel se confondaient un peu, le soleil n'était pas arrivé jusqu'à nous.

 

2012.0530-2091-Granville.JPG 

 

Un grand bateau de conteneurs approchait à la vitesse de l'escargot, pas grand le port ! Attention à la casse.

 

2012.0530-2093.JPG 

 

Pour l'histoire de la ville, nous, on compte sur toi.

 

2012.0530-2100.JPG 2011.1230 Lise 2012.0530-2101.JPG

 

La ville compte 12 700 habitants  permanents mais triple en été.  Dans la ville haute ou ancienne, les fortifications date du 18è S., pas très vieux pour des fortifications. C'est l'époque Vauban.

 

2012.0530-2098.JPG2012.0530-2099.JPG

 

Trouver un travail à 400 km de son foyer n'est pas chose facile,le boulot n'est pas toujours là où l'on veut. Mais on ne peut pas te reprocher d'être casanière, je sais les voyages forment la jeunesse, mais il faut le faire, je connais, bravo LIZ et BIZ à toi. 

 

2012.0530-2102-Granville.JPG 

 Granville (photo prise de loin)

 

Repost 0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 08:00

 Et oui, nous avons tous été petit... enfin nous avons commencé comme ça !

1950-muriel-petite.JPG 2010.0722.-024-Parc-animalier.jpg 2010.0808.-002.jpg

2010.0831.-005.jpg 2010.1031.-004.jpg 1974.0511-Rachel.JPG

 1974-franck-matra.JPG 2010.1031.-028.jpg 2011.01-Remi-Ag-Helo.jpg

 Nous avons tous un point commun, nous avons tous été petit... Dis à Hélo qu'elle est petite et tu vas te faire envoyer dans les cordes, on est toujours plus grand que la veille et moins grand que demain, alors dans ce sens, elle a bien raison... cette petite grande.

 

2011.0225-007.jpg 1945.robert-1-an.JPG 2011.0225-008.jpg

Alors ! qui est qui ?  Qui es-tu ?  Que fais-tu ?  chacun s'y retrouvera ! 

 

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 07:00

Bien sûr, il existe plusieurs moyens de communiquer mais le premier courrier postal régulier est Égyptien et il y a bien longtemps. L'internet et Facebook viendront bien après.

 

 F-Papyrus-Egyptien2-copie-1.jpg   F,Facteur carte de voeux

 

Ces papyrus sont peut-être les premiers courriers transportés par un facteur, mais en France, Louis XI installa la Malle-Poste, entre 1461 et 1483 avec des relais de chevaux le long des  routes, espacés de sept lieues, soit 28 Kms environ. Le moyen de paiement sera mis en place bien après. Le premier timbre en France date de 1849 et les cartes de voeux datent de 1843. Je ne sais pas depuis quand date le calendrier des postes avec divers renseignements bien utiles.

 

F,boite aux lettres1.jpg   F,Almanach du facteur

 

Et voilà le plus grand des facteurs; il se nomme : Ferdinand Cheval. Un jour lors de sa tournée qui faisait quand même 32 km, à pied, il trébucha sur une pierre et afin de ne pas recommencer, il décida de toutes les ramasser et de construire son château ou son

 

F,Palais du Facteur F,téléphoneAvecFil

 

'Palais Idéal ' Il y passa une grande partie de sa vie, soit de 1879 à 1912, ce palais est visitable à Hauterive dans la Drôme. Grand coup de chapeau au petit facteur. (La 1ère fois que j'ai entendu parler de cette histoire, c'était par Mado)

Nostalgie avec ces opératrices de la fiche téléphone, allo allo mademoiselle, ne coupez pas, je voudrais le 22 à Asnières ! Allo Tonton, pourquoi tu tousses

 

Repost 0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 08:00

Voilà six ans que je suis en retraite, je n'en reviens pas. Que le temps passe vite... travail ou pas.

----En effet je suis né bien avant que l'homme ne marche sur la lune et bien avant la vidéo. "Par contre j'ai déjà marché sur la tête, enfin passons"  Mais alors que faisait l'homme ou le savant à ce moment là, vers les années 40 / 50 ?  Le portable, l'ordinateur n'existaient pas encore !!! enfin pas sous la forme que l'on connaît.
Pour moi, un ordinateur était un évêque qui ordonnait un jeune homme en curé,
une puce était un parasite, une sourisétait une petite bébête qu'on laissait filer dans le grenier, un site était un point de vue panoramique, une K7 servait à monter les patates de la cave, lorsque j'ai entendu la première fois parler d'internet, j'ai pensé à une nouvelle entreprise de nettoyage, les mails me rappelaient les rangs de mes chaussettes que ma grand-mère me tricotait, le Web, les GO, les MO, les DVD  l' ADSL et j'en passe, c'est des trucs que j'ai appris dernièrement, on me parle de Dégroupage alors que l'on m'a toujours dit de rester groupé, je n'y comprends plus rien, pour SMS, j'aurais pensé à 'Super Métier Somelier' et bien c'est ce que je vais faire maintenant en creusant ma cave !

 2010.0831. 007

Les blogs, les cybercafés, copié / collé, discuter dans un chat sur msn, la Freebox c'est
quoi tous ces trucs, je croyais le franglais interdit, alors vous comprendrez que tous ces changements techniques me bouleversent et même me renversent, j'ai beau m'adapter, malgré mes efforts  je finis par être dépassé et je préfère tirer ma révérence. De ce fait courant 2005 je vais faire ce que tout homme devrait faire, c'est à dire; rien, car le travail n'est pas fait pour l'homme et la preuve, c'est que ça le fatigue.



D'ailleurs en 2005, il me faut laisser la place aux jeunes, c'est la vie. De toute façon j'ai tellement besoin de temps pour ne rien faire qu'il ne m'en reste plus assez pour
travailler. Il me reste juste assez de temps pour vous parler, plutôt pour vous écrire ces quelques lignes.
Sur cette photo (en bas) je savoure et j'arrose la retraite. Nous avons fêté ça aussi dans
ce château hôtel à Chaumont sur Loire, depuis il a fermé,c'était une bonne façon de marquer l'événement et clore une vie de travail de 45 ans et des poussières.




Et bien voilà, j'y suis à la retraite, je ne l'ai jamais souhaitée car je n'ai jamais demandé
à vieillir mais je suis réaliste, j'y suis, j'y reste. Je savoure ce moment nouveau, tout nouveau tout beau, repos absolu et j' essais de m'y faire. Comme d'habitude je vais m'organiser, me rendre utile au moins à moi même.  Je n'ai pas encore résolu ce dilemme ; début de nouvelle vie ou fin de carrière ? Peu importe, le plus important est de vivre sa vie, au présent car après c'est trop tard et avant, je ne vous dit pas... !
Je savais que le silence était pesant mais j'apprends vite et n'étant pas encore habitué,
je suis toujours sur mes gardes, je laisse toujours un oeil ouvert et j'écoute. Allongé dans mon fauteuil  je regarde le ciel, j'aperçois un avion, un deuxième avion très haut, tiens la lune, et pourtant elle est à 350 km, la nouvelle lune certainement et dire que tout là-haut des satellites de communications tournent sans arrêt reliés aux énormes antennes qui nous entourent ça et là. Beaucoup d'objets courent le ciel ! Je fais volontiers abstraction de la pluie, des éclairs, du vent, des oiseaux dès l'instant que

rien ne me tombe sur le nez.



J'ai oublié les courants d'air, des objets non identifiés,  les ondes et j'en passe.
Je ne parle pas du micro-ondes, non, je parle simplement des ondes qui courent du satéllite  à l'antenne sur le terrain de foot et qui relie mon poste de radio,  ma télévision,mon téléphone fixe ou portable ou la cibi de mon voisin. Ces ondes qui m'inondent.



Je disais donc, je regarde et j'écoute mais 'qu'entenge' quand les enfants sont au travail,
que les petits enfants sont censés être à l'école, au collège ou au lycée.  Certains bruits, des faits, des souvenirs me reviennent dans la tête, des bêtises des enfants, certaines colères contre eux, des parties de foot ou autres, des balades ou des vacances en famille, des visites chez les grands parents, des épreuves, des photos, des diapos des cadeaux des rires et des pleurs...oh là là...stop,  j'ai dit que j'avais le temps et ça

s'emballe dans ma tête, on croirait une course contre la mort, il faut vraiment s'habituer au temps qui passe sans obligation envers qui que ce soit. Je n'ai jamais eu le temps de me poser des questions, je n'avais pas le temps, ce temps qui me manquait je vais en avoir à revendre ! je prendrai le temps de voir s'écouler chaque heure, chaque minute, chaque seconde, je prendrai le temps de les compter et même de les recompter ces secondes qui m'ont tant manquées.



Fini le temps où il me manquait toujours cinq minutes pour exécuter ma tâche.
Maintenant je m'inquiéterai du temps qu'il fait dehors, du temps qu'il fera demain mais peu importe le temps que je prends, le temps que j'attends, le temps qui passe, aurai-je assez de temps ? ce qui est sûr c'est que j'y consacrerai tout mon temps, au moins le temps qu'il me faudra, ce temps, je ne le reprocherai à personne, il sera à moi, à moi seul, il sera gratuit mais il était grand temps. 



Sur ma chaise longue, je lis et je savoure ces moments de liberté et de silence.
Le soleil aidant je m'endors aussi mais c'est pour mieux écouter le silence à mon réveil. Un jour de printemps allongé sur ma chaise dans le jardin, la journée était sans vent, sans bruit j'écoutais avec insistance ce sifflement dans l'air, comme un léger fourmillement, je voulais entendre je croyais écouter des voix alors  je mets mon sonotone, je monte le son et là !  surprise,  je capte des communications téléphoniques par milliers entre

téléphones portables certainement, mais je pense reconnaître des voix, mais oui ces voix c'est les petits enfants, c'est Agathe, qui communique avec sa cousine Margot afin de lui apprendre que son frère Rémi a obtenu son premier diplôme, je n'ai pas eu le temps d'écouter le commentaire, mamie ayant crié " à table"...    

 

Repost 0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 07:00

Plusieurs m'ont demandé depuis combien de temps les cousinades existaient.  Je ne suis certainement pas le mieux placé pour en faire l'historique mais comme j'ai le manche en main, je vais me dévouer et sans garantie de ma part.

Bien sûr au début c'était des rassemblements annuels, informels autour du lac à Archigny. Pour Geneviève je précise que l'on prend la route des Acadiens pour y aller et on tourne à droite au carrefour. 

 

1979.0714-Archigny.JPG

Pour moi le premier pique-nique  était peut-être celui du 14 juillet 1979, je devais être en vacances à la maison familiale.

 

Venaient que ceux qui étaient dans la région ou en vacances car en cas de mauvais temps, le pique-nique n'avait pas lieu. Nous nous rassemblions par famille car chacun apportait son casse-croute. Maintenant ce genre de réunion est plus organisée, en effet on vient de loin, même de très loin, donc il n'est pas possible d'annuler au dernier moment sous prétexte qu' un orage ou un pipi d'oiseaux passent au dessus de nos têtes.

L'idée de ces réunions restauratrices et festives ont certainement germées dans les têtes au cours d'un de ces repas à Oradour à l'été 1964; 'le 15.08.1964)

 

1964-Oradour2.jpg1964-Oradour-Repas.jpg

 ou au lac d'éguzon, en août 1967, photos ci-dessous..

 

 1967.08-Barrage-d-eguzon1.jpg 1967.08-Barrage-d-eguzon2.jpg

 En 1967 et il y avait déjà tous ces jeunes, je n'en reviens pas!!! 

 Tu vois J.MI, tu vois Stéphane, tu vois Geneviève que les embryons de cousinades existent depuis longtemps et rien d'étonnant alors d'en faire le rapprochement avec nos anciens.

Ainsi va les cousinades, ainsi va la vie et vivent les cousinades en sachant toujours que rien n'est parfait... à mon image mais les souvenirs sont indéfectibles.

 

Repost 0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 07:00

La cousinade se poursuit, après le repas il ne faut pas oublier de regarder la généalogie sur divers tableaux ainsi que des photos, anciennes et plus récentes.

 

IMGP4020.JPG 2010.0808.-017.jpg

2010.0808.-019.jpg 2010.0808.-018.jpg

Donc après toutes ces bonnes choses et la sieste, nous passons aux choses sérieuses, c'est à dire le jeu de boules.

Celui-ci  est organisé par Stéphane, terrain délimité, équipes organisées,

 

IMGP3938.JPG

les points comptés et le tout noté et contrôlé par Christian, c'est du sérieux. Je me demande même si le soleil n'avait pas été commandé sur mesure. Enfin certains cherchent l'ombre car nous mouillons notre chemise à lancer les boules. Ce n'est pas de la rigolade !!!

 

D.IMGP3945-copie-1.jpg D.IMGP3965.jpg

 

D.IMGP3978.JPG D.IMGP4072.jpg

on commence à fatiguer !!! et on a soif.

D.IMGP3925.jpg D.IMGP3962.JPG

 C'est la finale, ça tombe bien on voudrait rentrer et obtenir notre récompense.

D.IMGP4079.jpg

Pas de détail, on ne chipote pas sur la dépense, n'es-ce pas Dom.; on a presque une coupe chacun, ou plutôt chacune !!!

DZ.IMGP4103.jpg DZ.IMGP4106.jpg

DZ.IMGP4131.jpg DZ.IMGP4134.jpg

Nous avons formé de nouveaux joueurs pour la prochaine cousinade, à voir cette boule dans les arbres, il était temps.

 

IMGP4095.JPG Boule-en-lair.jpg

Au revoir, content de vous avoir vu, votre présence nous a réchauffé le coeur et l'esprit.

Voilà les grands gagnants des boules, pas étonnant, baraqué comme ils sont et en plus, un tireur d'élite dans le lot et deux pointeurs, bon j'ai perdu une bataille mais.......

F.IMGP4125.jpg E.IMGP3886.jpg

nous avons bien rigolé.  Au revoir et merci encore à tous et à toutes. 

Certaines repartent comme elles peuvent...c'est leur taxi ! 

 

E.Fr.118.JPG Boule-dans-le-verre.jpg Z-au-lit-.jpg

Ainsi s'achève notre cousinade du 07 Août 2010 et mes commentaires sur cet évènement. Bon vent à tous.

Repost 0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 07:00

Voilà un aperçu de ce que nous venons de voir en Corse fin mai 2009. Tout le monde nous le disait, je voulais bien le croire mais j'étais réticent, et bien voilà c'est fait, je suis Corse comme je suis Poitevin quand je reviens du Poitou.



A l'aéroport de Bastia, voilà nous y sommes, la semaine a été radieuse, un peu chaud les trois premiers jours et plus que correct le reste de la semaine, pour le temps, nous sommes bien tombés, c'était la bonne semaine.


La mer est belle, d'un beau bleu, pas polluée, l'île est plutôt propre.



En principe les villages sont construits en hauteur et proche de la mer mais il faut dire que la montagne tombe à l'eau très souvent.


La mer, les bateaux, la montagne, certaines curiosités naturelles ou pas, de beaux et anciens bâtiments comme cette citadelle de CORTE, que demander de plus pour le voyageur ? le soleil ? il est là ! pour le reste il suffît de s'asseoir à la terrasse et demander.




Le souvenir n'est jamais très loin, l'empereur ou le révolutionnaire.
 

A l'image des calanques de Piana, je pense que le créateur de ces lieux était très en colère, d'ailleurs il en reste peut-être encore, de la colère. C'est beau, indescriptible et inaccessible ces montagnes, je comprends aussi pourquoi on parle du 'maquis'.
 
Mais, le créateur, je l'ai trouvé, il a souffert à en être déformé, j'ai trouvé également son coeur et tant qu'il battra il y aura de l'espoir.

 

 
J'espère que le créateur n'était pas poursuivi par ce capitaine, à moi, il me ferait bien faire des cauchemars. Viva la Corse.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Robert
  • : Mon blog sert surtout mes souvenirs d'images, de voyages et de balades.
  • Contact

Texte Libre

           
                   

Recherche

Catégories