5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 08:00

(Article : 20.03.2011) Je ne peux pas descendre dans le Poitou sans faire le tour de la place Blossac ou du champs de foires. Cela me rappelle le marché du jeudi, enfin les bonbons que ma mère nous rapportait ce jour là.

 

2010.0808.-049-Chatellerault.jpg 2010.0808.-050.jpg

 

Je me souviens des manèges installés sur cette grande place, ah que de souvenirs plus où moins enfouis dans une mémoire qui flanche. Les magasins et les manèges aussi ont bien changés. Pour la famille, pas besoin de présenter les personnages ci-dessous.

 

1955 Enfants manège 1945-maman-chatelero.JPG

 

Le 'Châtellerault' moderne n'a rien à voir avec mes souvenirs mais tout change et en principe pour le mieux.

 

2010.0808.-048.jpg 2010.0808.-045-Chatellerault.jpg

Chatellerault-86--pont-Henri-4.JPGChatellerault-Monument.JPG

Le pont Henry IV et le monument du souvenir dans le parc, dans le jardin public.

 

Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 08:00

(Article : 05.03.2011) 

 

Comme ils sont rentables ces petits enfants !  Je leur donne mes piécettes et en échange eux me donnent des millions de plaisirs (G.Perret) 

Je me sens encore jeune et pourtant ils croient que je suis la plus vieille chose du monde.

 

Enfant-casse_presse-70d17.jpg temps-disparait.jpg.png

 

Bien sûr quand ils arrivent chez les grands parents, la discipline vole par la fenêtre...

Mais nous maîtrisons à notre façon.  Bien sûr ce n'est pas la discipline d'antan, mais rien n'est comparable, les jouets, l'éducation avec télé à leur niveau, le style de vie avec l'amour qui va avec, l'occupation avec sport à volonté.... et plus encore.

2011.0101.09.jpg

 

Pour nous, grands-Parents ce n'est pas possible de les avoir tous en vacances en même temps, sinon, on finit à l'asile.... Alors viendra, viendra pas, chacun son tour, pas facile mais il sont toujours là, non pas entre mes jambes mais dans ma tête, dans mes souvenirs et ceci est quand même moins fatigant pour mes vieilles articulations. Vivement les vacances, mais je ne sais plus pour qui !

 

Repost 0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 18:00

(Article: 09.03.2009) Mon école de Monthoiron ou votre école; car dans la famille tout le monde a eu droit à ce bâtiment comme école. Classe des petits au RDC et classe des grands au 1er étage. Cette photo récente ne représente plus la cour de récréation telle qu'elle était , séparée en deux, d'un côté les filles, de l'autre les garçons. Je parle d'avant 1959.



Ce petit village de la Vienne d'environ 5 / 600 habitants possédait 2 classes, garçons et filles mélangés. Les élèves devaient être environ soixante pour deux classes. Le maître ou la maîtresse n'avait pas d'assistante pour la trentaine d'élèves, c'était la performance du moment. Pas de grève, pas d'arrêt pour maladie, pas le temps pour des stages, tout une époque, entre 1945 et 1960.


Photo de 1951 environ avec 3 enfants de ma famille.
Pendant l'hiver la salle de classe était chauffée par le poêle à bois ou à charbon. Dans le fond de la cour il y avait le préau où on se réfugiait lorsqu'il pleuvait, dans le coin, il y avait les WC, rien à voir avec les installations modernes, mais pas de regrets c'était comme ça aussi à la maison, le nécessaire et rien de plus.

1959, déjà la nouvelle école, nouvelle organisation et banc pour la photo de groupe de 1960.  Il y a des têtes que je reconnais sans pouvoir mettre un nom dessus, vous pouvez reconnaître mes deux petites soeurs dans le 1er rang du bas.



Merci Jeannette pour cette photo récupérée chez une participante de cette classe.

Rien que des élèves du village, des gens bien ancrés dans le châtelleraudais, les gens d'ailleurs viendront bien après, les gens du voyage comme chante Désirélès, les black, les blancs les beurs les jaunes, voyage voyage éternellement dans le royaume et jamais ne revient; ... mais moi je reviens toujours à Monthoiron.
Alors cette école, ces classes, la discipline et les punitions je connais mais sans plus. Les lignes à copier plusieurs fois du genre : - Je ne dois pas bavarder avec mon voisin ou - Bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou et pou prennent un x au pluriel ou; une table de multiplication. La punition sur la palier seul pendant un petit moment, oui j'ai connu une fois. Autre époque, autres moeurs, autre éducation ou pas d'éducation !!! Le sujet est vaste, actuel et le sera toujours car il vous prend à 3 ans et des poussières jusqu'à 20 ans et plus, ensuite vous replongez dedans pour vos enfants avec le désir de faire mieux, autrement, toujours plus sans les moins, c'est un sujet éternel, pas facile à traiter, donc bravo à tous et que chacun trouve son chemin. 

J'ai du mal à lâcher mon enfance, ne serait-ce que  par les fautes que je fais toujours !  Mais j'en suis arrivé à me dire qu'il vaut mieux  s'exprimer et faire des fautes  que de ne rien dire parce qu'on fait des 'phôtes'.! 

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 08:00

(Article: début 2013)  2012 s'en est allé, vive 2013... mais en 2012, je vous ai vu, pas beaucoup entendu  mais je vous ai bien reconnu sur la toile. Ah certains n'ont rien demandé, mais ils sont nés en 2012. 

 

2012.0101-Florent-et-Peter.jpg 2011.1230-Lise.jpg 2012.0107-Jean_IGP0241.JPG 2012.0302-Ambre--Damien-Stef.jpg

 

2012.0101-Catherine.jpg 2012.0408-Capucine--Mathys.jpg 2012.0415-Carole.jpg

 

Tiens, une très discrète, pour une fois t'es au devant de la scène. Ah, face-bouquetin restitue tout ce que vous lui donnez à croquer... Mais certaines sont marrantes déguisées !

 

2012.0415-Manon-Clemence.jpg 2012.0505-Lucas--Emilie-Hubert-.JPG 2012.0725-Edwige.jpg 2012.0920-Chloe--Agnes-.jpg

 

Avec un tel sourire, ça serait dommage de ne pas voir la photo. Surtout quand on se maquille pour faire une belle photo ! 

 

 2012.0630-Noemie.Carole-Vittoria.jpg 2012.0726-Anais-Davailles.JPG 2012.0806-Ne-Elio.JPG 

 

Et bien voilà, ce n'est qu'un aperçu, y compris deux de la famille de Muriel pour voir les autres, rendez-vous à la cousinade d'Août 2013, en attendant bienvenue aux nouveaux nés de l'année 2012, chacun reconnaîtra les siens, vive 2013.

Bien vu JM, mais je n'avais pas remarqué qu'il en manquait un ! En fait je n'ai pas réussi à isoler une photo du BB, car Pascal a adressé une page de photos et je ne suis pas l'informaticien chevronné qui coupe word en quatre !...  Je réfléchis encore: imprimer la feuille de photos,  faire un scanner, sélectionner et découper la photo et l'inclure dans cet article.... ouf !  Aie-aie-aie ! en plus...... un sixième, j'étais resté sur cinq dans l'année. Bon je me mets une claque bien méritée;   coucou et félicitations aux parents. A bientôt.

 

2012.0511-Thimeo--Sabr--copie-1.jpg     2012.1226-Johann.JPG 

 

 Et voilà le travail... de quatre on passe à six, après réduction de photo pour respecter la discrétion de la maman et découpage de word,,,car à la maison; tout est possible.

 

Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 08:00

(article : 27.10.2012)

1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30,31 ......... Bien sûr que j'ai appris à compter, ce n'est pas le problème, enfin s'il y a un problème ! en fait le problème est que les jours passent trop vite. Depuis que je me suis revu à l'école, revu mes copains, remercier ma maîtresse de m'avoir appris les choses de la vie, mais comment fait-on pour ralentir ce calendrier, ces années, ces mois, ces jours, ces heures ? 

 

2009.0129RM-010.jpg

 

Tout bouge autour de moi, vite, de plus en plus vite, tout avance, tout tourne comme mes réveils, tout tourne en rond, tout grossi, vieilli, se modifie et seulement ma mémoire reste figée sur les images de mes 14 ans. Alors bien sûr, pour ces retrouvailles du 31 mars,  je ne vous ai pas reconnus,  je n'ai pas retrouvé mes copains d'alors. Ce jour là j'étais perdu dans un monde nouveau qui ne ressemblait plus à l'écolier que j'étais quand je vous ai quittés. 

Déjà six mois depuis ces retrouvailles, quand je dis que ça va trop vite, je suis en dessous de la vérité. L'année 2012 avance à grands pas et rien ne peut la ralentir. 

 

1962.11-mr-conscrit.JPGIMGP6078

 

Je vais me consoler en me disant qu'il y a la couleur en plus, sur les photos, ça ne compensera pas mes rides et le reste. Bien sûr que c'est pour tout le monde pareil, avec plus où moins de bonheur. Heureusement que les quelques liens qui me restent, qui me relie à cette période de ma jeunesse m'empêchent d'oublier tous ces souvenirs, car en plus du temps qui passe, j'ai la mémoire qui flanche. Quand je vous dis que le monde fout le camps !

Il me reste une consolation de taille, des souvenirs, des photos et le bonheur d'avoir vécu cette période, de vous avoir connu et simplement d'avoir existé. Bon vent.

 

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 08:00

(Article: 31.08.2012..)

Et bien tout le monde parle de rentrée, moi je l'ai faite, du moins j'y pense. Je suis déjà sur le banc de l'école, j' attends les copains et copines de pied ferme et j'ai déjà choisi mes livres.

 

Noe.2012.0815-2292-Copie.JPG Noe.2012.0815-2295-Copie.JPG Noe.2012.0824-2331---Copie.JPG

 Pour l'instant je fais lire les autres mais je sais déjà compter, chaque chose en son temps. Tout ça pour dire que je continue mes vacances seule, comme ça je peux faire davantage de tours de manèges... sur le grand, pas sur celui de bébés. 

 

 2012.0823-2326.JPG 2012.0823-2325-copie-1.JPG 

2012.0823-2328-copie-1.JPG 2012.0823-2327.JPG

 

Bon, il faut se faire une raison... bien sûr que je ne voulais pas qu'elle parte, mais ma grande soeur partie en colo, je suis le chef !  Je me cache, dans un coin ou carrément enroulée dans le rideau.... attention la casse.     

 

2012.0817-2311.JPG2012.0819-2314.JPG

 

C'est le moment de faire tout ce que ma grande soeur faisait et que je n'osais pas faire ... 

2012.0820-2317.JPG2012.0820-2324.JPG2012.0820-2319.JPG

 

Je ne suis pas des plus hardie mais le cochon pendu de ma grande soeur,  ça sera pour une prochaine fois.... 

2012.0820-2321.JPG2012.0820-2322.JPG

Les vacances continuent ; au parc sur un bateau en bois ou sur des manèges.

2012.0815-2294-Heloise.JPG 2012.0815-2297-Noe.JPG

 

 Les jours de canicule, on sort la piscine, ces nageuses n'ont pas gagné de médaille, elles avaient oublié leur maillot mais elles ont apprécié la fraîcheur de l'eau.

2012.0817-2306.JPG 2012.0817-2310.JPG

Les vacances annuelles ! c'est quoi exactement ? Un dépaysement, un bon moment, une période qui ne ressemble pas aux autres ? une queue monstre sur l'autoroute, Cet été, pour nous c'était ça ;  des ptits monstres qui font tout pour nous rajeunir, enfin c'est pas faute d'essayer ! Les murs s'en souviennent et les fleurs en tremblent encore.

2012.0617-2110-Helo-Noe.JPG 2012.0617-2114.JPG

 2012.0617-2120.JPG 2012.0620-2160.JPG

2012.0624-2167.JPG 2012.0719-2210-Vacances.JPG 

Inventions en tout genre, pas forcément brevetées mais ça occupe aussi les filles.                 

2012.0717-2207-Sarah.JPG 2012.0717-2208-Margot-invente.JPG 

Vives les vacances ... 

 

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 08:00

(Article : 18.05.2012)

Je me souviens encore des dames et plus précisément du jeu de dames, que l'on pratiquait avec la grand-Mère Gilliers. Bien sûr que je gagnais, en fait je ne me souviens vraiment de pas grand chose, disons rien. Mais on jouait aux dames et c'est là que j'ai appris.

 

1955-GM-Gilliers.JPG Dames-1.jpg 1950.Enfants-Moreau-3----Copie.jpg

 

La relève est assurée, je fais office de papi professeur pour dames, j' ai bien le profil !!!

 

DSC01989.JPG

 

En fait, toutes les générations savent jouer aux dames, j'ai essayé les échecs mais cela a été échec et mat.

 

DSC01994.JPG 

Margot contre son papa.

Les enfants aiment jouer aux dames mais surtout, ils aiment gagner, j'en connais même qui trichent pour gagner à tout prix, mais cela fait partie de l'éducation du jeu, pour déjouer les tricheurs, il faut savoir tricher. Chuttttt...silence,  je gamberge pour gagner la prochaine partie.

 

 

Repost 0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 07:00

Voilà quelques années que nous avons vécu cela; (Article du 08.10.2010)

Au retour de Bretagne, nous consommons un cadeau qui nous a été offert par les enfants; une nuit dans un gîte de prestige.  Après réflexions nous choisissons le château de la grande Noë à Moulicent (orne)
                      Cela tombe bien, nous allons fêter mon anniversaire.

Il fait beau en Normandie et nous avons droit au cocktail dans la cour juste devant le château. Nous sommes reçus par Mr et Me de Longcamp.

Ce château est dans la même famille depuis plus de 600 ans, il est transmis de père en fils et en fille, ce qui explique qu'il a changé de nom.
Ils préparaient l'orangerie pour organiser une cousinade, eux aussi.


      Ici c'est l'arrière du château, nous avons fait le tour du propriétaire,

      il est entouré d'un parc de 15 hectares pour les  chevaux et des terres   de ferme.

       C'est un ancêtre qui rénova une partie
       de l'habitat que l'on retrouve actuellement 
       en chambres d'hôtes.
Nous avions la chambre ronde.
      



 La route plus la fatigue du repas
" voir plus bas " je vous rassure tout de
 suite.... nous n'avons pas tourné en rond bien longtemps.
 Petit-déjeuner servi dans la salle à manger aux boiseries marquetées du XVIIIè

       
        Mais avant d'en arriver là, après le cocktail
        dans la cour du château, vers 19H.30 nous 
        partons à la recherche d'un restaurant , un
        mardi, au  mois d'août, pas évident.


En effet certains sont fermés et le logis de France est complet.
Nous repartons donc à la recherche mais après 20H. nous ne faisons plus la fine bouche, nous demandons le chemin pour nous rendre au resto indiqué sur notre liste:
Les pieds dans l'eau ; inconnu au monsieur qui rangeait ses courses, il est pourtant indiqué à moins de 2 km. Effectivement dans une ruelle en pente sans issue nommée ' chemin de la folle entreprise ; nous finissons par trouver un resto tout neuf et au bord d'un lac. Nous ne sommes pas fou et pensons bien dîner ici malgré tout, nous n'avons plus le choix. Nous devrions bien rester les pieds au sec pour ce soir, alors cocktail maison pour Me et Mr. Ce grand verre ne me paraît pas adéquat mais le mélange servi, calva cassis et pommeau <alcool de pommes> se laisse boire après avoir ajouté les glaçons.

Enfin costaud l'apéro, ça va être difficile de remonter la côte. Bien, avec ça nous prendrons un turbot sauce oseille plus un croustillant aux fraises, le tout arrosé d'un demi Bergerac blanc. L'addition payée, je me demandais si j' allais pouvoir me lever, bon anniversaire Robert et met le turbo pour t'arracher d'ici. Auparavant nous avons fait le tour du lac à pied, cela nous a permis de nous remettre les idées en place.

Enfin pas tout à fait car nous avons eu du mal à retrouver notre château dans la nuit. Dans les phares de voiture, toutes les petites routes des champs se ressemblent, pas facile de vivre à la campagne.
"

Je vous souhaite de vivre beaucoup d'anniversaires comme celui-ci." (du 08.10.2008)

 

Repost 0
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 07:00

    Chaque période a son importance, après la naissance, il y a l'école, le travail, les copains d'avant, la vie, la nostalgie et les hommages. Ceci est dans la suite logique de : ' Salut les copains.' 

 

JC--Monthoiron-maison-solange.jpgJC--Monthoiron-en-1900-copie-1.jpg

 

Texte (partiel) poétique, rythmique écrit par Joëlle Crochu, pour la maman de Gérard, son époux que tous ' les copains d'avant ' ont connu à l'école. Elle a été notre Maîtresse d'école à tous. Les photos sont également de J.C.

 

"-- Elle  est  arrivée  après  les   moissons

-- Dans ce tout petit village de Monthoiron.

-- Le monde  d'alors n'était  guère folichon

-- Notre  nation  était   sous  l ' occupation

-- Et  ce  n' était que misères et privations.

JC--Monthoiron-nuage-menacant2-copie-1.jpg

-- Elle  ne possédait  comme toute richesse

-- en  franchissant  le  seuil  de  l' habitation

-- que quelques cartons et sa frêle jeunesse

-- accompagnés  de  profondes  convictions. 

 

Monthoiron-Rue-de-la-garenne.jpgMonthoiron-mairie-ecole-1958-1-.jpg

 

-- Elle  allait  offrir  à  cette  population

-- sa fraîche instruction et sa pure gentillesse

-- Et sans chercher les élogieuses prouesses

-- Elle  exerça  sans  la  moindre  distinction

-- Ce noble et beau métier, celui de maîtresse."

 

 Monthoiron-vue-d-avion-le-bourg.jpg

 

Ce texte a été écrit en hommage à notre maîtresse d'école, Madame Crochu.  Ce beau poème, d'une page, est ensuite plus personnel. 

Souvenirs, souvenirs, Salut les copains. 

 

Repost 0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 08:00

Tu croyais peut-être que je ne te trouverai pas et bien c'est loupé, i faut dire que tu guettais à travers la vitre, non  rassure-moi ! tu ne regardes pas toute la journée à travers la vitre pour voir ce qui se passe sur la place... ah non !  ça me rassure et ton chef aussi.

 

2012.0530-2090-Granville.JPG

 

Bon, en te penchant un peu tu aperçois la mer, mais ce jour là, la mer et le ciel se confondaient un peu, le soleil n'était pas arrivé jusqu'à nous.

 

2012.0530-2091-Granville.JPG 

 

Un grand bateau de conteneurs approchait à la vitesse de l'escargot, pas grand le port ! Attention à la casse.

 

2012.0530-2093.JPG 

 

Pour l'histoire de la ville, nous, on compte sur toi.

 

2012.0530-2100.JPG 2011.1230 Lise 2012.0530-2101.JPG

 

La ville compte 12 700 habitants  permanents mais triple en été.  Dans la ville haute ou ancienne, les fortifications date du 18è S., pas très vieux pour des fortifications. C'est l'époque Vauban.

 

2012.0530-2098.JPG2012.0530-2099.JPG

 

Trouver un travail à 400 km de son foyer n'est pas chose facile,le boulot n'est pas toujours là où l'on veut. Mais on ne peut pas te reprocher d'être casanière, je sais les voyages forment la jeunesse, mais il faut le faire, je connais, bravo LIZ et BIZ à toi. 

 

2012.0530-2102-Granville.JPG 

 Granville (photo prise de loin)

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Robert
  • : Mon blog sert surtout mes souvenirs d'images, de voyages et de balades.
  • Contact

Texte Libre

           
                   

Recherche

Catégories