1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 07:00

Voilà quelques années que nous avons vécu cela; (Article du 08.10.2010)

Au retour de Bretagne, nous consommons un cadeau qui nous a été offert par les enfants; une nuit dans un gîte de prestige.  Après réflexions nous choisissons le château de la grande Noë à Moulicent (orne)
                      Cela tombe bien, nous allons fêter mon anniversaire.

Il fait beau en Normandie et nous avons droit au cocktail dans la cour juste devant le château. Nous sommes reçus par Mr et Me de Longcamp.

Ce château est dans la même famille depuis plus de 600 ans, il est transmis de père en fils et en fille, ce qui explique qu'il a changé de nom.
Ils préparaient l'orangerie pour organiser une cousinade, eux aussi.


      Ici c'est l'arrière du château, nous avons fait le tour du propriétaire,

      il est entouré d'un parc de 15 hectares pour les  chevaux et des terres   de ferme.

       C'est un ancêtre qui rénova une partie
       de l'habitat que l'on retrouve actuellement 
       en chambres d'hôtes.
Nous avions la chambre ronde.
      



 La route plus la fatigue du repas
" voir plus bas " je vous rassure tout de
 suite.... nous n'avons pas tourné en rond bien longtemps.
 Petit-déjeuner servi dans la salle à manger aux boiseries marquetées du XVIIIè

       
        Mais avant d'en arriver là, après le cocktail
        dans la cour du château, vers 19H.30 nous 
        partons à la recherche d'un restaurant , un
        mardi, au  mois d'août, pas évident.


En effet certains sont fermés et le logis de France est complet.
Nous repartons donc à la recherche mais après 20H. nous ne faisons plus la fine bouche, nous demandons le chemin pour nous rendre au resto indiqué sur notre liste:
Les pieds dans l'eau ; inconnu au monsieur qui rangeait ses courses, il est pourtant indiqué à moins de 2 km. Effectivement dans une ruelle en pente sans issue nommée ' chemin de la folle entreprise ; nous finissons par trouver un resto tout neuf et au bord d'un lac. Nous ne sommes pas fou et pensons bien dîner ici malgré tout, nous n'avons plus le choix. Nous devrions bien rester les pieds au sec pour ce soir, alors cocktail maison pour Me et Mr. Ce grand verre ne me paraît pas adéquat mais le mélange servi, calva cassis et pommeau <alcool de pommes> se laisse boire après avoir ajouté les glaçons.

Enfin costaud l'apéro, ça va être difficile de remonter la côte. Bien, avec ça nous prendrons un turbot sauce oseille plus un croustillant aux fraises, le tout arrosé d'un demi Bergerac blanc. L'addition payée, je me demandais si j' allais pouvoir me lever, bon anniversaire Robert et met le turbo pour t'arracher d'ici. Auparavant nous avons fait le tour du lac à pied, cela nous a permis de nous remettre les idées en place.

Enfin pas tout à fait car nous avons eu du mal à retrouver notre château dans la nuit. Dans les phares de voiture, toutes les petites routes des champs se ressemblent, pas facile de vivre à la campagne.
"

Je vous souhaite de vivre beaucoup d'anniversaires comme celui-ci." (du 08.10.2008)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Robert
  • : Mon blog sert surtout mes souvenirs d'images, de voyages et de balades.
  • Contact

Texte Libre

           
                   

Recherche

Catégories