10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:00

Parents ;  Voilà un métier de plus en plus dur, nous le constatons sur plusieurs générations et non sur le cours de notre petite vie. En fait, il y a trois ou quatre générations les enfants n'avaient pas trop la parole, la vie était tellement dure par ailleurs que nous leur attachions moins d'importance. Ils suivaient le mouvement  faute de moyens et de temps à leur consacrer. On peut le déplorer mais c'était comme ça.


Ils pouvaient même participer davantage aux travaux ménagers si ce n'était pas aux travaux des champs.  Les jeux n'étaient pas les mêmes. La vie était dure pour tous, grands et petits. Pas d'argent malgré de longues journées harassantes, donc moins de temps à consacrer aux enfants et moins de jeux instructifs ou ludiques. Trop tôt pour l'enfant roi.



J'ai connu les foins, lors des vacances scolaires, vers 12/14 ans j'ai ramassé le foin, avec un râteau en bois dans des champs de petite taille. Au battage du blé, je distribuais la boisson aux ouvriers qui s'affairaient autour de la moissonneuse batteuse, avec la poussière du blé, la tournée de vin rouge ou d'eau revenait souvent.  Non non je ne suis pas une antiquité !!!



Ces photos (ci-dessus) sont plus vieilles que moi mais reflètent bien la dure réalité des années d'avant la guerre de 1940. Après 1950  les temps vont vite changer, les enfants commencent à participer aux jeux de leur âge. Ici (ci-dessous) c'est le judo et les années 1985/90.


Rachel ( n°2 )  et le prof. qui montre que Franck a gagné au moins cette partie. Ces jeux servent aussi à la préparation de leur vie professionnelle.

    
L'éducation des enfants est tributaire d'un certain nombre de paramètres comme le domicile, les moyens financiers de la ville où l'on habite, si elle a ou non construit des gymnases pour pratiquer à toutes sortes de disciplines, d'activités hors scolaires mais enrichissantes, notre salaire et la somme que nous pouvons consacrer aux enfants sans oublier l' hérédité parentale. Enfin rien n'est gagné d'avance, il faut aussi les encouragements, le courage, la détermination et le soutien permanent des parents.
Donc , l'éducation des enfants n'est pas facile, il faut diriger sans forcer, écouter les enfants sans qu'ils prennent le commandement des opérations mais ils sont très vite opérationnels en bien et en mal.  Il faut veiller et surveiller en permanence. Enfin moi pour ce que j'en dis, c' était pour illustrer mes images et si vous êtes arrivés à lire jusqu'au bout, vous méritez de savourer mes dernières photos.




Maintenant Roi, ils le sont ;  choyés, gâtés, ils le sont ;  doués, ils le sont aussi; on le saurait à moins car nous leur donnons beaucoup et ils sont tout pour les parents, ils sont nos rois. Mais attention au retour de bâton, comme dirait ma grand-mère. Mélanie dit, en plus moderne : "  Il faut les préparer à un monde qui ne sera pas à leurs pieds, leur faire comprendre qu'ils ne sont pas les rois du monde, pourtant la tentation est grande de céder à leurs caprices"  Et oui il faut trouver le juste milieu, pour le bien de tous et d'eux en particulier, vraiment pas facile d'être parents dans les années 2000.

(article du 23.04.2009)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Robert
  • : Mon blog sert surtout mes souvenirs d'images, de voyages et de balades.
  • Contact

Texte Libre

           
                   

Recherche

Catégories